Salut Napoleon Washington !

The Five Blind Boys from the Parish @ Sierre BFNapoleon Washington s’en  est allé le 14 avril 2015, terrassé par une maladie foudroyante, pour retrouver Son House et Skip James, jouer quelques notes de slide guitar et chanter en leur compagnie. Raphaël Bettex de son vrai nom était un vrai bluesman, sans compromission, un superbe musicien et un excellent chanteur, un perfectionniste qui allait chercher ses notes dans les tréfonds, dans les roots les plus profondes du blues. Il était doté également d’un charisme énorme, et en concert il entraînait ses auditeurs avec lui dans toutes les histoires qu’il racontait en chansons.

Il a commencé en 1992 avec le Crawlin’ Kingsnake Blues Band avec lequel il a tourné plusieurs années dans plusieurs pays et accompagné l’harmoniciste Rock Bottom en tournée. Napoleon Washington continuera ensuite sa carrière en solo avec 3 albums, tous magnifiques., aussi bien musicalement que visuellement, puisque Raph Bettex était de son métier un excellent graphiste. Jamais à court d’idées originales, il fonde avec ses 2 compères Raphaël Pedroli et Simon Gerber « The Five Blind Boys from the Parish », qui bien plus qu’un band est un concept complet, les musiciens se déplacant sur scène comme de vrais aveugles, des karaokés sous-titrés en braille (une première mondial !), beaucoup d’humour mais avec un perfectionnisme digne d’un horloger loclois.

J’ai suivi Napoleon Washington depuis ses débuts, d’abord parce qu’on est du même coin, je connaissais bien son premier manager et aussi parce que c’est probablement une des personnes qui m’a incité à revenir vers le blues: j’ai rejoint la Blues Association de Genève en 2008 notamment parce que je m’étais rendu à son concert qui était le 2ème concert que l’association organisait. J’avais d’ailleurs à l’époque écrit une chronique dans la quelle je disais déjà tout le bien que je pensais de ce bluesman atypique des montagnes neuchâteloises.

C’est un jour de grand tristesse et je vais regretter de ne plus me rendre à ses trop rares concerts. Heureusement pour le blues, il laisse une septantaine d’enregistrements à redécouvrir ou découvrir si vous ne le connaissez pas encore. Mes condoléances à ses proches qui me liraient.

–> Site de Napoleon Washington
–> « Rivers of Tears », clip BAG 2008
–> Chaîne Youtube

The Five Blind Boys from the Parish @ Sierre BF

Tags: , , , , , , ,
Posted in Art & Culture, Blues, Musique | 3 Comments »

3 Comments

  1. bruno boussard dit :

    Graphiste pour le label Dixiefrog, j’ai découvert Napoleon Washington en gérant l’adaptation de Mud and Grace pour ce label. Nos échanges ne furent que un ou deux coups de téléphone et quelques e-mails. Il est rare qu’un graphiste apprécie les critiques ou conseils venus d’un autre graphiste, mais là ce fut le cas. Ce ne fut que pour quelques détails, mais je crois que nous nous sommes estimés de notre conscience professionnelle réciproque. Je suis très ému.

  2. Mickaël H. dit :

    Bonjour,
    J’ai appris très (trop) tard cette nouvelle qui me touche beaucoup. Il m’a fait redécouvrir le blues et ouvert l’esprit il y a quelques années, par hasard à l’écoute d’une radio. Il est et pour longtemps un grand pour moi, nous avions échangé un peu par mail pour un projet très personnel dont j’ai pu partager la finalité quelques mois avant son « départ ». Certains de ses textes prennent tout leur sens à présent… malheureusement.

  3. Michael dit :

    Merci pour votre article.
    Je repense à lui souvent
    Je l’avais contacté pour produire mon album á l’époque. On en avait conclu que ce n’était finalement pas possible mais il m’avait dit de ne pas hésiter à le contacter si j’avais des questions. On avait echangé quelques mails jusqu’en fevrier 2015. Il avait été très sympa.
    Life is a bitch… :-/

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :